3/30/2012

Lorsqu'une orthophoniste rencontre un photographe - #photo #ArtTherapy



For non french speakers, please use google translator ( http://translate.google.com/# )


Bonjour,
En février 2010, à travers Twitter, une ortophoniste (praticien paramédical, thérapeute des troubles de la communication liés à la voix, à la parole et au langage oral et écrit = logopédiste en Suisse et en Belgique) m'a contacté afin de me demander l'autorisation d'utiliser certaines de mes photographies avec ses patients. Elle pensait, en effet, que celles-ci pouvaient avoir des vertus thérapeutiques.
J'ai accepté avec grand plaisir.
Dernièrement, elle m'a envoyé un email témoignant de l'effet d'une photographie que j'avais dénommé "All The Things You Are". J'ai trouvé son témoignage tellement touchant que je lui ai demandé l'autorisation de la reproduire dans mon blog.
C'est probablement ce que l'on appelle de l'Art-Thérapie (http://fr.wikipedia.org/wiki/Art-th%C3%A9rapie). Peu importent les dénominations, seuls comptent les résultats et je suis si heureux que toute la passion que je mets dans mon métier puisse déclencher des émotions.
Voici son témoignage et la photographie ci-dessous, j'espère que vous serez aussi touchés et intéressés que je l'ai été :


"Je voulais te raconter comment j'ai utilisé ta photo "All The Things You Are" avec un patient qui a eu il y a trois mois un traumatisme crânien consécutif à un accident de voiture.
Il a 32 ans, il est directeur d'une école de conduite, sportif et plutôt beau garçon (il pratiquait l'enduro (moto)), il a un petit garçon et une copine.
Les lésions cérébrales ont eu pour conséquences des troubles de la mémoire, du raisonnement et de l'humeur (souvent leurs proches ne les reconnaissent plus, le caractère et la personnalité changent en raison des lésions frontales, le patient n'y peut rien).
Jusqu'à présent la rééducation se passait plutôt bien, mais n'avait pas les résultats escomptés compte-tenu de son âge, de son niveau intellectuel, de sa motivation apparente, il est aussi sous traitement anti-dépresseur (comme tous quasiment) car c'est très difficile à vivre pour lui un tel changement aussi bien physique que cérébral.
Et je lui apporte ta photo, je sentais bien que le noeud du problème était là, en résumé : qui suis-je, qu'était-je, que serai-je?
Je lui explique les consignes, je le met en condition et là il regarde la photo un long moment, il ne dit pas un mot et il se met à écrire, écrire et il me le tend en me disant : "lisez-le, vous" (c'était lui qui devait le lire à l'origine) et je vois qu'il à les larmes au yeux (et c'est pas le genre du jeune homme d'après ce que j'ai compris : les vannes sont solides) et son texte était très touchant rempli de colère, d'angoisse et de souffrance mais qui s'apaisaient à la fin, comme une petite note d'espoir, de résilience.
La séance suivante a été très productive, on est revenu sur son texte, sur ta photo sur ses ressentis après cela et les exercices plus techniques sur la mémoire, le raisonnement , la communication étaient nettement pus performants, on avait trouvé une nouvelle dynamique et ta photo Juan (et mille fois merci pour cela) lui a permis de rentrer en résonance avec ses sensations et ressentis les plus profonds, de trouver sa problématique et de commencer enfin son travail de deuil.
Tu es un artiste Juan, dans le sens ou ton travail peut toucher émotionnellement une personne et influer sur sa perception des choses...."

Post a Comment

Popular Posts