12/29/2011

Fin de partie avec le BSC News (nouvelle version)

Guillaume Lagree et votre serviteur quittons le BSC News pour les raisons que Guillaume exprime ci-dessous et que j'ai repris de son blog "Le Jars Jase Jazz" .. article original ici : http://lejarsjasejazz.over-blog.com/article-fin-de-partie-avec-le-bsc-news-95235462.html

 "Selon Frédéric Beigbeder, l'écrivain qui parle des problèmes des gens qui n'ont pas de problème, l'amour dure trois ans. J'ignore s'il a raison mais, trois ans, c'est le temps qu'a duré ma participation au webzine littéraire Best Seller Consulting News où j'animais une rubrique Jazz Club en duo avec le Prestigieux Juan Carlos HERNANDEZ "


Au départ, l'initiative semblait belle. Une équipe jeune et dynamique, animée par un rédacteur en chef basé à Montpellier, prête à faire découvrir des livres, des films, des BD, de la musique, des photographies hors des circuits promotionnels de la société spectaculaire marchande. Tous bénévoles, unis par l'amour de l'art. Tous ensemble, tous ensemble, Oui! 

Puis je remarquais que l'animatrice de la rubrique Littérature jeunesse était partie parce qu'elle ne supportait plus de travailler gratuitement, ce qui lui ne paraissait pas professionnel. Je remarquais aussi qu'il fallait me battre sans cesse avec le rédacteur en chef pour que les articles soient publiés correctement avec le bon titre, la bonne photographie, les bons liens vers Juan Carlos Hernandez, les artistes et votre serviteur. Enfin, je notais qu'il y avait de plus en plus de publicité sur les pages du magazine, que le nombre de lecteurs augmentait, d'après le rédacteur en chef mais que, pour autant, il n'était toujours pas question de payer les auteurs du magazine un centime d'euro.

J'ai un métier et ne vis pas de mes chroniques. Juan, lui, est un photographe professionnel. Il vit de la vente de ses photographies. Il me les prête pour ce blog parce qu'il n'y a pas de réclame dessus, que ma démarche n'est pas commerciale et que nous sommes amis de longue date. Prêter gratuitement des photographies pour un magazine qui vit de la publicité, ce n'est pas son truc et cela ne me convient pas non plus.

Alors, j'ai demandé au rédacteur en chef, Nicolas Vidal (rien à voir avec Sébastien Vidal du Duc des Lombards, TSF Jazz et autres lieux) les comptes de son entreprise avec les dépenses et les recettes pour en avoir le coeur net. J'avais posé là une question plus que dérangeante, outrageante même. Le sieur Nicolas Vidal a donc décidé de cesser toute collaboration avec Juan et moi. Cela nous évitera de nous battre avec lui à l'avenir. Nous ne sommes pas Témoins de Jéhovah. Ni Juan ni moi n'acceptons de travailler gratuitement pour des gens qui gagnent leur vie avec notre travail. Danseurs, oui! Gogos, non!

Je viens d'apprendre que le sieur Nicolas Vidal démarche les maisons d'édition pour qu'elles insèrent des réclames moyennant phynances sur son site sans indiquer que le dit site est entièrement l'oeuvre de bénévoles sauf lui, bien sûr. Les deniers ainsi récoltés vont donc intégralement dans la bourse de ce drôle. C'est dire son outrecuidance.

Nos aventures continuent sur ce blog, sur le blog de Juan Carlos HERNANDEZ, sur ulike et paperblog qui reprennent automatiquement, dès publication, chaque article de ce blog, sur facebook et twitter grâce à Juan, sur vos blogs, vos sites, vos forums, vos courriels selon votre bon plaisir respectables lectrices, estimables lecteurs.

Que l'an 2012 soit pour tous Superfunkycalifragisexy! Pour cet hiver, gardez la maison chaude._"

Post a Comment

Popular Posts